Les thèses publiées


Modélisation 3d du chauffage par rayonnement infrarouge et de l'étirage soufflage de corps creux en P.E.T.
Date de parution : 21/12/2007
Auteur : Champin Cédric - Email : cedric.champin@free.fr
MATÉRIAUX
Notre étude a porté sur la modélisation 3D du chauffage par rayonnement infrarouge et l’étirage soufflage des préformes utilisées dans le procédé de fabrication des bouteilles en P.E.T. L’objectif était de calculer sous une unique plateforme de simulation numérique par éléments finis, la cartographie thermique complète de la préforme en sortie du four, et la répartition finale d’épaisseur de la préforme en fin de soufflage. L’interaction entre les lampes halogènes et le matériau semi-transparent a été modélisée à l’aide de la méthode du lancer de rayons, permettant de prendre en compte les réflecteurs. Le terme source de rayonnement intégré dans l’équation de la chaleur a été calculé avec une loi de Beer-Lambert appliquée à chaque rayon émis par le filament de tungstène ou réfléchi par la céramique. La rotation de la préforme ainsi que son avance dans le four ont également été modélisées par interpolation de la divergence du flux radiatif calculée à l’instant initial vers celle de la configuration à l’instant considéré. L’étude de l’étirage et du soufflage de la préforme ont donné lieu à l’implantation d’une loi de comportement hyperélastique de type Mooney-Rivlin et une loi viscoplastique inspirée des travaux de G’Sell. Les développements numériques ont été validés par comparaison avec des modèles analytiques volumique de traction uniaxiale, de soufflage de tube et de sphère. Les techniques de remaillage nécessaire aux simulations des grandes déformations et la précision des algorithmes de contact intégrés dans le code de calcul par éléments finis Forge3® ont permis de montrer la faisabilité de la simulation de l’étirage-soufflage en 3D.
Télécharger le document
Rupture à chaud dans les aciers au cours de leur solidification. Caractérisation expérimentale et modélisation thermomécanique
Date de parution : 20/12/2007
Auteur : Olivier Cerri - Email : olivier.cerri@ensmp.fr
MATÉRIAUX
La rupture à chaud, ou crique à chaud est un défaut majeur en solidification, qui conduit au rebut de nombreuses pièces ou demi-produits. Elle correspond à l’ouverture de criques en fond de zone pâteuse, c’est-à-dire dans les régions à haute fraction de solide (typiquement 0.9 et au-delà), lorsque ces régions sont soumises à des déformations favorisant la mise en traction des films liquides résiduels. Différents critères peuvent être trouvés dans la littérature pour diagnostiquer la fissuration à chaud. L’objectif de cette étude est d’évaluer leur capacité à prédire correctement l’apparition de ce type de défauts, et ce pour différents domaines d’application tels que la solidification en lingotière et la coulée continue de billettes et de brames. Pour cela, deux types d’essais différents ont été analysés avec le modèle thermomécanique par éléments finis THERCAST® dans lequel nous avons implanté une sélection de critères. Un nouveau dispositif expérimental de solidification sous contrainte (le dispositif Crickacier) a alors été développé et mis en œuvre au CEMEF pour les besoins de cette étude. Ce dispositif s’est révélé capable de faire apparaître des défauts similaires à ceux observés dans les procédés industriels, et ce dans des conditions identifiables et discriminantes. Sa modélisation thermomécanique a permis de mettre en valeur le critère le plus pertinent. L’application de cette méthodologie à un autre type d’essai, le cintrage de lingot en cours de solidification, pour lequel nous avons accès à des résultats existants à Arcelor Research sur plusieurs nuances d’acier, nous a permis de suggérer des améliorations à apporter à l’écriture du critère. Au final, nous avons proposé un nouveau critère directement adapté à une utilisation dans un code de simulation comme THERCAST.
Télécharger le document
Recalage et Mosaïques d’Images pour la Microscopie Confocale Fibrée Dynamique In Vivo
Date de parution : 21/01/2008
Auteur : Vercauteren Tom - Email : tom.vercauteren@m4x.org
TECHNOLOGIES DU VIVANT
La microscopie confocale classique permet d’obtenir des images à haute résolution de cellules en culture ou dans un tissu biologique excisé. Cette technologie peut être adaptée aux applications in vivo grâce à l’utilisation de fibres optiques et d’optiques miniaturisées. A terme, la microscopie confocale fibrée devrait permettre aux médecins et biologistes de réaliser des biopsies optiques; c’est à dire un examen histologique, en temps réel, des tissus biologiques à l’intérieur d’un organisme vivant et directement au contact de la zone d’intérêt. Le but premier de cette thèse est de dépasser les limites matérielles de ces instruments d’imagerie en développant des outils de recalage d’images spécifiques et innovants. En particulier, le propos de ce manuscrit est cadré par l’objectif de proposer, au travers d’outils de création de mosaïques d’images, des biopsies optiques à grand champ aux médecins. Cette application est considérée, dans cette thèse, comme un système, ou un circuit, qui prendrait en entrée un flot de données brutes et délivrerait en sortie des mosaïques d’images à grand champ. Nous détaillons les éléments critiques de ce système, en particulier la reconstruction d’images en temps réel, le recalage linéaire d’images et le recalage non linéaire, avant de présenter la structure du système complet. Les données brutes produites par la microscopie confocale fibrée sont difficiles à interpréter parce qu’elle sont modulées par la structure en nid d’abeille du réseau de fibres optiques et parce qu’elle sont entachées d’artefacts géométriques. Dans ce contexte, nous montrons qu’une reconstruction en temps réel des images peut être utilisée en pré-traitement afin de produire des séquences vidéos directement interprétables. Comme la microscopie confocale fibrée est une imagerie qui se fait au contact des tissus, le mouvement relatif du tissu par rapport à la sonde optique implique qu’il est parfois difficile d’obtenir de manière robuste certaines mesures quantitatives d’intérêt. Nous avons donc attaqué le problème du recalage linéaire, efficace et robuste de paires d’images. Nous montrons que des outils récents provenant du domaine du contrôle robotique par la vision peuvent surpasser les solutions standards utilisées en analyse d’images biomédicales. L’adéquation de ces outils au problème du recalage linéaire d’images nous a amenés à revisiter le problème du recalage non-linéaire. En interprétant le recalage non-linéaire comme un problème d’optimisation sur un groupe de Lie, nous développons un algorithme rapide de recalage difféomorphe non-paramétrique d’images. En plus d’être difféomorphe, notre algorithme produit des résultats qui sont similaires à ceux de l’algorithme des démons de Thirion mais qui sont plus lisses et plus proche de la vérité. Finalement, nous obtenons une boîte à outils de reconstruction et de recalage d’images que nous utilisons pour proposer un algorithme robuste de création de mosaïques d’images qui permette de calculer un alignement globalement cohérent à partir de résultats locaux, de compenser les distorsions liées au mouvement et de retrouver les déformations non-rigides. Par ailleurs, notre algorithme de mosaïques d’images a récemment été incorporé dans un essai clinique multicentrique. Cet essai illustre l’intérêt clinique de nos outils dans le cadre spécifique de la surveillance de l’oesophage de Barrett.
Télécharger le document
Interact : un modèle général de contrat pour la garantie
Date de parution : 30/11/2007
Auteur : Ozanne Alain - E mail : a.ozanne@free.fr
INFORMATIQUE
Pour satisfaire aux nouveaux besoins de flexibilité, modularité, d’adaptabilité et de distribution des applications, les paradigmes composants et services ont été déclinés dans des frameworks reconnus comme J2EE, OSGI, SCA ou encore Fractal. Néanmoins, ceux-ci offrent peu d’outils permettant de garantir la fiabilité des applications en raisonnant de manière générique sur leur configuration architecturale et les spécifications des participants. Dans cette thèse, nous envisageons l’organisation de la vérification des assemblages, et le diagnostic des défaillances, sous l’angle de l’approche par contrat. Pour cela, nous analysons sous quelles hypothèses intégrer différents formalismes, et comment appliquer cette approche à différentes architectures. Nous étudions par ailleurs comment les intervenants de la mise en oeuvre des systèmes pourraient en bénéficier. Cela nous amène à présenter un modèle de contrat nommé \"Interact\", bus de validation d’assemblage, qui autorise l’intégration et l’organisation de différentes propriétés conjointement, et uniformément sur différentes architectures. Nous en définissons le modèle objet qui réifie la logique contractuelle, ainsi que son implémentation sous forme d’un framework. Ce dernier est validé sur l’architecture Fractal et deux formalismes contractuels, l’un à base d’assertions et l’autre de contraintes sur les séquences d’interactions valides entre participants. Une validation plus avancée est montrée sur l’exemple d’une application de communautés instantanées.
Télécharger le document
Analyse micromécanique des variations dimensionnelles de matériaux alvéolaires — Application au polystyrène expansé
Date de parution : 09/09/2008
Auteur : Teddy Fen-Chong - teddy.fen-chong@lcpc.fr
MATÉRIAUX
Ce travail vise à aider à l’optimisation du procédé d’élaboration de plaques de polystyrène expansé (PSE) produites par Lafarge-Plâtre en vue d’une meilleure maîtrise de leur post-retrait, défini comme le retrait dimensionnel différé dans le temps à partir de la stabilisation de la température à 20 °C, source du gauchissement, voire de la rupture, de complexes de doublage PSE/plâtre. À cette fin, mon travail a essentiellement consisté à comprendre l’origine physico-mécanique d’un tel phénomène, en la validant expérimentalement. C’est ainsi que, grâce à la collaboration de Jean-Louis Halary et d’André Dubault du Laboratoire de Physico-Chimie Structurale et Macromoléculaire de l’ESPCI, j’ai pu expliquer comment le post-retrait du PSE peut provenir d’une mobilité moléculaire de transition secondaire, dite β, en combinant : — la mise en évidence, par un essai de flexion 3 points à 20 °C, d’une flèche viscoélastique du polystyrène constitutif du PSE d’amplitude équivalente à celle du post-retrait (entre 0,3% et 1% sur 6 semaines), — la détermination de la nature physique des mouvements de transition impliqués dans la mobilité moléculaire du polystyrène plastifié par du pentane (agent porogène dont la vaporisation conduit à la microstructure alvéolaire du PSE) par la mise au point d’un dispositif de suivi d’expansion de billes servant à fabriquer le PSE, — une méthode de changement d’échelles par champs moyens dans un cadre thermoviscoélastique linéaire, isotrope, non-vieillissant, et anisotherme pour prendre en compte la nature du milieu poreux à porosité fermée dont la phase connexe solide est constituée par du polystyrène amorphe sur laquelle s’exerce une pression représentant l’action des pores au cours de toute l’histoire thermique suivant la fin du moulage du PSE.
Télécharger le document
Durabilité sous percolation et/ou cristallisation confinée en milieu poreux
Date de parution : 09/09/2008
Auteur : Teddy Fen-Chong teddy.fen-chong@lcpc.fr
MATÉRIAUX
On aborde ici quelques problèmes de durabilité posés par l’utilisation de géomatériaux en génie civil dans lesquels interviennent de forts couplages thermo-hydro-physico-chimio-mécaniques : (i) perméabilité à l'eau liquide des matériaux cimentaires ; (ii) perméabilité électro-osmotique dans les argiles ; (iii) comportement mécanique des bétons au gel/dégel.
Télécharger le document
Etude des dysfonctionnements dans la prise de décision. Application au choix d'acteur
Date de parution : 09/09/2008
Auteur : Julie Le Cardinal julie.le-cardinal@ecp.fr
MÉTHODES DE PRODUCTION
En adéquation avec l’objectif général de la productique, l’optimisation du triptyque qualité, coût, délai, nous proposons ici une modélisation des dysfonctionnements dans le processus de prise de décision. Pour cela, nous considérons l’entreprise comme un réseau d’acteurs pouvant prendre des décisions en vue d’atteindre un objectif général. Nous proposons un premier modèle : la DTL ou Decision Time Line. La DTL représente toute décision comme un processus de prise de décision, qui suit une ligne de vie. L’enchaînement d’un certain nombre d’étapes peut se dérouler dans des ordres différents à partir d’une question posée jusqu’à la transmission de la réponse à l’interlocuteur. Un deuxième modèle permet de représenter et de quantifier l’impact des dysfonctionnements dans le processus de décision. Un espace de représentation des dysfonctionnements, au sein de la DTL, est proposé. Il s’agit de décomposer tout dysfonctionnement en dysfonctionnements élémentaires, d’identifier les étapes de la DTL ayant généré les dysfonctionnements et de mesurer les écarts induits. Nous considérons, ici, la décision de façon globale et la modélisation proposée est applicable à tout type de prise de décision. L’étude des dysfonctionnements dans les processus de prise de décision se concrétise, ensuite, par une application au choix d’acteur et par une présentation des outils développés pour faciliter ce type particulier de décision. Ces outils sont regroupés sous le nom de SACADO : Système d’Aide au Choix d’Acteur et aux Décisions d’Organisation. SACADO propose un processus cible à suivre pour réduire les risques de dysfonctionnements. Cette méthode permet également, pour un dysfonctionnement donné, d’en analyser les causes potentielles et d’en déduire des préconisations. Enfin, les dysfonctionnements analysés par SACADO alimentent l’analyse globale de l’organisation d’une entreprise. Finalement, une application industrielle au sein de deux sites du groupe Vallourec a permis une première validation de la méthode mise au point. Elle a permis de confirmer que SACADO répond à un réel besoin industriel.
Télécharger le document
Mise en forme spectrale et temporelle de sources optiques infrarouges par mélange non-linéaire à trois ondes
Date de parution : 09/09/2008
Auteur : Jean-Michel Melkonian melkonian@cilas.com
TECHNOLOGIES DU VIVANT
Pour certaines applications, les lasers offrent un choix trop restreint de longueurs d’ondes, et une faible accordabilité. Ces limitations viennent du fait que l’effet laser utilise des résonances atomiques. L’optique non-linéaire permet de s’en affranchir c’est un phénomène non résonnant, donc peu sélectif en longueur d’onde. Néanmoins elle présente des caractéristiques particulières : trois fréquences différentes mises en jeu, l’absence de stockage d’énergie, et le rôle primordial de la phase relative entre les ondes. Dans ce travail nous mettons à profit ces specificités pour mettre en forme spectralement ou temporellement l’émission de lumière dans des sources infrarouges. La première source réalisée est un oscillateur paramétrique optique (OPO) à 3 μm utilisant deux cristaux de KTA. Ses performances sont discutées en régime nanoseconde. Puis nous réalisons un OPO à cristal de PPLN générant des impulsions courtes sous pompage continu par modulation active des pertes. Nous proposons ensuite d’utiliser un absorbant saturable pour verrouiller passivement les modes d’un OPO continu présentant un fort désaccord de vitesse de groupe entre la pompe et le signal. Enfin, nous considérons le cas des sources intégrant à la fois un milieu laser et un dispositif non-linéaire. Nous présentons d’abord un miroir non-linéaire à base de PPLN intégré dans un laser Cr:ZnSe, permettant de produire des impulsions picosecondes accordables autour de 2,5 μm. Nous proposons ensuite de généraliser ce principe en intégrant un OPO dans un laser afin de réaliser une source ultrabrève compacte et accordable.
Télécharger le document
Effets inélastiques dans les courants électroniques à l'échelle nanométrique
Date de parution : 09/09/2008
Auteur : Sergio Monturet monturet@irsamc.ups-tlse.fr
ÉLECTRONIQUE
Cette thèse traite des effets inélastiques qui ont lieu au sein des courants électroniques. En utilisant un formalisme dépendant du temps, nous avons obtenu des résultats qui apportent une vision riche en renseignements au sujet du couplage électron-phonon. Nous avons pu comparer cette méthode à une approche indépendante du temps, pour en analyser les avantages et inconvénients. Finalement, une étude de chimie quantique est présentée dans le cadre de la microscopie à effet tunnel (STM). Nous avons étudié la chimisorption d'une molécule de tétrathiafulvalène sur une surface d'or: le calcul du transfert de charge vers la surface, du dipôle induit, puis la simulation d'images STM ont été effectués sur la base de la théorie de la fonctionnelle de la densité.
Télécharger le document
Modélisation polycristalline du comportement élastoplastique d’un acier inoxydable austéno-ferritique
Date de parution : 05/09/2008
Auteur : Pierre Evrard pierre.evrard@ec-lille.fr
MÉCANIQUE
Jusqu’ici, la modélisation du comportement mécanique d’un acier inoxydable duplex n’a été entreprise qu’à l’aide de modèles phénoménologiques (Aubin01), qui ne prennent pas en compte le caractère biphasé du matériau, et polycristallin de chaque phase. De plus, l’identification des paramètres matériau nécessite une large base d’essais. Ceci a motivé le développement d’un modèle muti-échelles polycristallin biphasé. Deux modèles de la littérature sont étendus à l’acier duplex. Les comportements des grains austénitiques et ferritiques sont décrits via des lois de plasticité cristallines. L’identification des paramètres matériau ne demande que deux essais mécaniques simples et des données de la littérature. Les modèles proposés rendent bien compte des premières boucles d’hystérésis d’essais de traction-compression/torsion non-proportionnels et de l’évolution des surfaces de plasticité. Puis, l’adoucissement cyclique a été expliqué à partir d’analyses MET. Celles-ci ont montré que les deux phases participent à l’adoucissement cyclique. Cependant, dans une première approche, seul le réarrangement des dislocations en zones dures et molles dans les grains ferritiques a été modélisé. Les résultats montrent que le nouveau modèle prédit bien le durcissement et l’adoucissement cyclique, et les boucles d’hytérésis au cycle stabilisé. Enfin, les champs cinématiques issus d’un calcul de microstructure ont été comparés à ceux mesurés (El Bartali07). Une bonne concordance est observée suite à un trajet de traction monotone, l’écart est plus important pour un trajet de traction-compression.
Télécharger le document
 

Recherche-Industrie

Espace Chercheurs & Industriels
Espace Etudiants

Publier votre thèse

Accès au formulaire d'envoi

Identification





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ?
Enregistrez-vous
Child porn Child porn child porn child porn child porn child porn